Une équipe mobilisée pour l’avenir de Migennes

A la tête de la commune depuis seulement deux mois, la nouvelle majorité s’est immédiatement mise au travail. La tâche est immense, les attentes nombreuses et les impatiences légitimes. Nous l’avions bien compris lors de la campagne électorale.

Nous souhaitons assurer nos administrés de notre mobilisation quotidienne pour mettre en œuvre le projet qu’ils ont majoritairement choisi. Notre but est d’œuvrer pour le bien de la ville et de ses habitants.

Nous avons tous été meurtris par l’incendie du lycée Blaise Pascal, dont les conséquences auraient pu être dramatiques pour les futurs candidats au baccalauréat. Cependant, certains souhaitent récupérer cet événement pour faire de la politique politicienne, en mettant en doute nos priorités. Rassurons-les : la sécurité constitue toujours notre principal objectif. Mais, celle-ci ne se décrète pas en deux mois. C’est par un travail quotidien tout au long de ce mandat, que nos concitoyens seront à même de nous juger, en gardant à l’esprit la situation dont nous avons hérité.

Malheureusement, certains ont tendance à oublier le passé, et c’est la raison pour laquelle nous devons leur rafraîchir la mémoire. Prenons l’exemple d’une situation inquiétante pour les finances de la Ville : la multiplication des services impayés. Est-ce que les contribuables Migennois savent que les impayés cumulés d’eau, de cantine et de loyers s’élèvent à un peu plus de 200 000 euros ?

Cette situation ne nous paraît ni tenable ni sérieuse compte tenu de nos responsabilités. La faute revient-elle au comptable ou aux précédents ordonnateurs (l’équipe de l’ancienne majorité) ? Au fond, aujourd’hui la réponse a peu d’importance. Il nous faut résoudre cette situation.

A ces problèmes, s’ajoutent le désengagement de l’État, avec une baisse annoncée de 100 000 euros par an de la Dotation Globale de Fonctionnement, mais également le transfert d’une charge nouvelle avec la réforme des rythmes scolaires, dont le coût annuel est de 80 000 euros.

Comme vous l’aurez compris, notre marge de manœuvre est réduite. Mais, c’est un beau défi que nous relèverons avec enthousiasme, en ayant toujours à cœur l’intérêt de Migennes et tous les Migennois.

 

Tribune parue dans le Magazine de la Ville de Migennes – juin 2014


Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>