Mot du Maire en Introduction du Conseil Municipal du 25 juin 2014

Vendredi dernier à 17h, nous étions réunis en Conseil Municipal pour l’élection des délégués aux sénatoriales.

Cinq jour plus tard, nous sommes de nouveau réunis. Cette fois-ci pour traiter des sujets communaux. Avant de débuter ce nouveau Conseil Municipal, je commencerai par commenter l’accident qui s’est déroulé au parc Chantoiseau. Puis, j’évoquerai deux bonnes nouvelles : la première concerne le jumelage et la seconde la sécurité.

Concernant la fillette qui s’est blessée au Parc Chantoiseau (suite à une chute depuis un jeu).
Premièrement : le panneau qui indique les règles d’utilisation des jeux a été arraché et la mairie a porté plainte.
Deuxièmement : l’arrêté municipal affiché sur le site était bien présent : Arrêté numéro 192/2006 (en date du 26 juillet 2006). Son article 3 stipule bien que la responsabilité de l’utilisation des jeux incombe aux parents ou aux accompagnateurs.
Quand vos enfants jouent sur une aire de jeux, vous ne les surveillez pas ? Je suis surpris de cette plainte et qu’on oublie sa responsabilité individuelle ou de parents pour accuser la Mairie.

Bonne nouvelle ensuite : la réception de nos amis allemands de SIMMERN le week-end dernier a été un succès. Toutes les festivités organisées pour le 45ème anniversaire de notre jumelage se sont bien passées. Avec un temps superbe. Les retrouvailles ont été chaleureuses et les moments de convivialité et d’amitié une réussite. Un remerciement particulier a tous ceux qui ont contribué à faire de cet événement un week-end inoubliable :
– les familles Migennoises (pour l’hébergement),
– le comité de jumelage, son président Yves COIGNEE et les bénévoles (pour l’organisation),
– les associations culturelles, sportives et musicales (pour les animations),
– le personnel municipal (pour sa mobilisation)
– les élus (pour leur présence au cours de ces trois jours)

Avec une note particulière pour le conseiller municipal délégué au tourisme, au camping, au marché et au jumelage, Fabrice MALLINGER. Il n’a pas compté ses heures pour que ces noces de vermeil soient une réussite. Merci Fabrice pour ta mobilisation !

A l’occasion du jumelage, nous avons testé la mise en place du wifi sur 4 points de la ville, avec l’association PC Light. Salle Jacques Brel, à l’Escale, au marché couvert et au Vieux Migennes. L’objectif est de mettre en place un réseau permanent, un réseau communautaire afin que notre ville soit pionnière dans ce domaine au niveau de l’Yonne. Faire de Migennes un modèle pour le développement et l’usage du numérique. Avec des applications concrètes au niveau économique, administratif, touristique, …. Changer l’image de notre Ville : tel est notre objectif ! Nous en reparlerons prochainement.
Informations relatives à la sécurité :

Le système de caméras de vidéo-protection a été revu pour permettre à la Gendarmerie et à notre Police Municipale de résoudre plus efficacement les méfaits qui se déroulent sur notre commune.

Deuxième bonne nouvelle : Il a déjà permis d’identifier l’individu qui s’est livré à la dégradation de plusieurs vitrines et des portes de la Mairie. Celui-ci sera jugé début juillet au tribunal de Sens. Je tiens à remercier la Gendarmerie pour son travail, ainsi que notre Police Municipale.

-Concernant l’incendie des ateliers techniques du Lycée Blaise Pascal le 8 mai dernier, l’enquête est toujours en cours afin de déterminer l’origine du sinistre.

Suite à la visite de François PATRIAT sur place, j’ai adressé un courrier à ce dernier.

Je lui ai redit mon souhait de voir ces ateliers reconstruits le plus rapidement possible. Et lui demande ce qu’il compte faire dans ce cadre.

Je l’interroge également, d’une part, sur la baisse de capacité d’accueil qui est annoncée pour les prochaines rentrées : gel du recrutement en seconde professionnelle microtechnique pour la prochaine rentrée, gel de la capacité d’accueil en seconde commerce, gel d’un poste d’enseignant.

Et, d’autre part, sur ce qui motive cette annonce inquiétante prise sans concertation.

Nous sommes attachés à cet établissement, qui répond aux besoins des entreprises locales. Il constitue un outil d’attractivité en terme d’éducation et d’économie.

Nous ne resterons pas passifs face à ce désengagement de la région, soyez-en certain !

 

Information relative au commerce migennois

La réunion relative au commerce du centre ville s’est tenue le 27 mai ici-même. Une cinquantaine de commerçants de cette zone ont répondu présents. Je les en remercie vivement.

Je comprends l’impatience de tous les commerçants. Depuis six ans, rien n’a été fait par la précédente municipalité dans ce domaine.

Nous avons choisi de commencer par le centre ville. Car avec mon équipe, nous considérons que le dynamisme d’une ville se mesure par l’attractivité de son cœur de Ville.

Comme vous le savez, lors du précédent conseil municipal, nous avons lancé un projet de création d’un périmètre de sauvegarde du commerce, de l’artisanat de proximité (qui concerne surtout le centre-ville).

D’autres réunions seront organisées dans les mois à venir pour les autres quartiers et nos zones d’activités économiques. Des réunions seront organisées également sur des thématiques plus ciblées comme la sécurité. Les autres commerçants seront invités dans ce cadre.

Les bases d’une nouvelle association commerçante ont été posées, avec quatre commerçants volontaires. Elle sera ouverte à tous les commerçants et les artisans Migennois.

– La ville accompagnera financièrement cette nouvelle association (ce sera l’objet d’une délibération que nous allons voir par la suite).

– Un site Internet pour les commerçants sera créé.

– Nous travaillons aussi sur la pose de vitrophanie pour les commerces actuellement vides.

Une modification du budget est nécessaire pour mettre en œuvre nos priorités et tenir compte de la réalité

 

Comme vous le voyez, la sécurité et l’économie sont nos priorités.
La modification du budget communal qui vous sera proposée ce soir prend en compte ces deux priorités, tout en tenant compte de la réalité.

Alors que l’Etat se désengage de plus en plus (avec une baisse annuelle annoncée des dotations de plus de 100 000 euros pour notre ville), il fait supporter aux communes une nouvelle charge (la réforme des rythmes scolaires), sans réelle compensation : 190 000 euros pour notre ville.
Cette réforme n’a été demandée ni par les familles ni par les communes.
Face à cette situation, nous devons prendre des décisions de bon sens.

Dans une famille, en cas de baisse d’une rentrée d’argent attendue et d’une hausse des dépenses obligatoires. Comment fait-on ? et bien on doit faire des économies. C’est pareil pour une commune !

D’autant plus que nous ne transigerons pas sur notre promesse de maintenir le niveau des taux d’imposition, déjà trop élevés.

Si nos finances avaient été mieux gérées pendant six années, cela aurait été plus beaucoup simple. Et raser gratis, promettre la lune c’est facile, d’autant plus avec l’argent des autres.

Le risque si nous ne faisons rien, c’est l’effet ciseau : baisse de nos recettes et hausse de nos dépenses. Une situation que connaît déjà le Conseil Général.

 

Je vous invite à apporter le soutien de la commune aux conseils généraux

La délibération est sur votre table : nous l’avons reçue de la part de l’Association des Maires Ruraux de l’Yonne très tardivement.

Des jours mauvais se dessinent pour nos collectivités de proximité que sont les communes et les conseils généraux.

L’actuel gouvernement s’apprête à signer l’arrêt de mort des communes et des conseils généraux en décidant l’évaporation des unes dans les intercommunalité de 20, 30 ou 40 000 habitants et des autres dans les grandes régions.
Il reste sourd aux résultats des dernières élections.

Il convient de s’opposer par tous les moyens à cette vision technocratique hors sol.

– La commune, avant d’être une administration locale est d’abord une communauté humaine.

– Le conseil général, loin d’être une structure périmée, est un outil efficace en matière de solidarité entre les citoyens et d’accompagnement des communes. En particulier dans nos territoires ruraux.

La modernité est dans l’équilibre des pouvoirs et pas dans la fusion – absorption au bénéfice de la strate dite supérieure.

Je vous invite dans ce cadre à voter la délibération proposée par l’Assemblée des Maires Ruraux de France, que vous trouverez sur votre table. Délibération d’affirmation du soutien de la commune aux Conseils Généraux et à leur maintien dans l’organisation territoriale.

 

 

 


Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>